L'anesthésie

L'anesthésie

Anesthésie de contact

Utilisation locale d'une solution anesthésique (coton imbibé, patch, gel, pulvérisation) ou d'un cryospray, destiné à désensibiliser les muqueuses avant un acte bref (incision d'un abcès…) ou avant une anesthésie par infiltration (la piqure !!) chez un enfant ou une personne sensible.

Anesthésie locale

Suppression de la sensibilité sur une petite étendue, afin de réaliser un acte opératoire sans douleur (soin d'une carie, petite chirurgie gingivale ou osseuse). Elle peut se faire par infiltration, ou de manière très temporaire par application en surface d'un gel ou d'un spray.

Anesthésie régionale

Suppression de la sensibilité sur une grande étendue, afin de réaliser un acte opératoire complexe et sans douleur. L'anesthésie prend effet sur toute la zone desservie par un nerf et son action à distance permet d'endormir un territoire enflammé, ou de compléter une anesthésie locale récalcitrante.

Anesthésie générale

Technique d'anesthésie assurant un état d'inconscience, d'analgésie, de relaxation musculaire et une amnésie au réveil. Ce n'est pas un acte anodin, il nécessite deux jours d'hospitalisation et est réservé pour les avulsions complexes (un minimum de trois dents incluses). Cependant, les performances obtenues par les nouveaux agents anesthésiants dirigent petit à petit notre pratique vers l'anesthésie ambulatoire (Neuroleptanalgésie)

Neuroleptanalgésie

Technique d'anesthésie durant laquelle le patient est éveillé, dans un stade intermédiaire entre l'anesthésie loco-régionale et l'anesthésie générale ; il ne se rend pas compte de l'opération qui se déroule. La neuroleptanalgésie ne demande pas d'hospitalisation : le patient rentre en clinique le matin de l'intervention puis est raccompagné chez lui après l'opération, sans avoir subi les risques et les séquelles de l'anesthésie générale. La principale indication est l'avulsion des quatre dents de sagesse.

Dernière mise à jour : 19 décembre 2012