Le détartrage

Le détartrage

Le tartre

Le tarte est le résultat de la minéralisation de la plaque bactérienne ; sa présence dépend donc de la qualité du brossage, mais surtout de la concentration minérale salivaire (salive plus ou moins calcaire). On le retrouve principalement en regard de l'abouchement des glandes salivaires (derrière les incisives du bas et sur les molaires du haut).

Les conséquences

Poreux, le tartre est rapidement colonisé par les microbes et devient un foyer infectieux augmentant le risque carieux et provoquant une inflammation et une destruction des gencives. Par la suite, le tartre s'infiltre le long des racines et détruit l'os de soutien de la dent provoquant déchaussement des gencives et mobilité de la dent.

Le traitement

Le détartrage des dents se fait à l'aide d'un appareil à ultra-sons, de curettes aiguisées et de brossettes pour polir le résultat obtenu. Le détartrage classique est peu douloureux et ne nécessite pas d'anesthésie. Par contre, chez les patients qui présentent du tartre sous-gingival, une anesthésie et un décollement de la gencive sont obligatoires.

L'entretien

Si un brossage efficace des dents ralentit la formation du tartre, il ne peut plus rien une fois que celui-ci est formé. Chez les personnes faisant beaucoup de tartre, un brossage plus appliqué sur les zones concernées et l'utilisation de fil ou de brossettes inter-dentaires s'avèrent indispensables.

Dernière mise à jour : 19 décembre 2012